Le chef d'oeuvre

10 Contributions Démarré le : 19/12/2016

Écrit par : Flore Du Gué

La double-vie de Kitty

Extrait

Cet après-midi là, Kitty hésita à préférer la télévision à son livre.

Elle avait presque termine La cavale, commencée depuis une dizaine de jours, et se demandait pour quel moment garder le morceau de la fin, tel un fumeur choisissant avec préméditation l'instant sacré de sa dernière cigarette avant d'arrêter. Vivrait-elle le dénouement des aventures australienn...

Voir

Écrit par : Amalia Pamuk

Les larmes de Kitty

Extrait

- Ça te plaît, le roman que je t’ai passé ? demanda Pierre à sa femme, avant d’éteindre sa lampe de chevet.

- Lequel ?

- Ben… celui que tu viens de commencer, La cavale !

- Ah oui, très sympa, La cavale ! Dépaysant, en tout cas…

- Ça ! J’irais bien faire un tour en Australie pour galoper dans les jupes de la petite Chloé, moi ...

Voir

Écrit par : Maxime David

En route !

Extrait

- Chloé ?

La jeune inconnue fronça les sourcils.

- Je vous demande pardon ?

Stanislas produit un effort surhumain pour conserver un ton badin, malgré l’irruption soudaine et quasi surnaturelle de son héroïne dans la conversation.

- En vous regardant attentivement, je me suis demandé si votre prénom ne pouvait pas être Chloé. J’ai pensé à haute voix...

Voir

Écrit par : Minou Barrié

Terminus majeur

Extrait

Monsieur Duchaussoy tenta de convoquer dans son esprit une entrée en matière originale pour aborder la voyageuse, mais rien ne lui vint rapidement. Le temps pressait, Montparnasse était le terminus. L'inconnue au visage d'ange se levait déjà et voulut ranger son livre dans son sac, mais un soubresaut du train lui fit perdre l'équilibre et elle lâcha le livre, qui tomba ouvert par terre. ...

Voir

Écrit par : charles Duttine

L'inconnue du train

Extrait

La petite semaine à Bouilly s’achevait et Stanislas Duchaussoy était tout revigoré. Etait-ce le séjour à la campagne qui le rendait si réjoui ? Etait-ce plutôt l’éloignement d’Anne-Thérèse ? Ou encore devait-il cet état d’esprit de bonheur à la fréquentation quotidienne de Chloé ? La lecture de La Cavale l’accompagnait chaque jour. Et chaque jour, il retrouvait ...

Voir

Écrit par : Amalia Pamuk

Le rêve de Stan

Extrait

Stanislas Duchaussoy faisait parfois des rêves qui lui faisaient peur. Lui, le commerçant irréprochable, mari inexplicablement fidèle, se surprenait, à sa plus grande honte, s’imaginer une nouvelle vie de célibataire.

De célibataire divorcé ?

Non, c’était compliqué et mal vu, le divorce, une manie de jeunes. Cela supposait des conflits, des rapports de force, et po...

Voir

Écrit par : Flore Du Gué

La sieste de M. Duchaussoy

Extrait

Rien n’était autant attendu que ce début de sieste.

Aujourd’hui, comme tous les jours de marché, la journée avait été rude. Monsieur Duchaussoy avait dû, sans broncher, accompagner Madame Duchaussoy sous la halle, rester en double-file tandis qu’elle faisait la queue chez le poissonnier, porter ensuite les paquets, passer chez le marchand de couleurs, saluer la petite dame ...

Voir

Écrit par : Charlie BELLEC

Le grand Max

Extrait

Max courait à toutes jambes. Sa silhouette dégingandée penchait dangereusement du côté gauche, déséquilibrée par la bandoulière de son sac de classe. Il fallait qu’il arrive le premier à l’arrêt de bus ! Sinon, il n’aurait pas de place assise et raterait son rendez-vous avec Chloé !

Ouf, personne.

Cela faisait plusieurs semaines que Chloé était entrée dans l...

Voir

Écrit par : Charlie BELLEC

Le secret de Max

Extrait

Max s’était toujours montré très différent des lycéens de son âge.

Alors que pas un ne clôturait sa journée sans avoir liké, tchatté ou posté d’improbables commentaires sur le Net, Max, quant à lui, demeurait hermétique aux espaces de communication en vogue et ne possédait toujours pas de téléphone portable.

Il entendait fort mal la prose phonétique des sms,...

Voir

Écrit par : Flore Du Gué

La colère de Chloé

Extrait

Pour Colombin, le plus dur n’était pas de s’essayer à un nouveau style, ni de créer un nouveau personnage.

En vérité, ses personnages étaient si vivants que loin de rester suspendus au bon vouloir de son stylo, ils s’échappaient de leur histoire, faisaient irruption dans son existence et lui imposaient leurs vues avec plus d’autorité des que êtres de chair.

Ce r...

Voir

Écrit par : Flore Du Gué

Le chef d'oeuvre

Extrait

Le second roman de Colombin serait très différent du premier.

Il serait court, dense, nerveux, et éviterait les épanchements baroques de sa précédente prose.

"La mode est aux récifs brefs qui se lisent le temps d'un TGV" venait de lui redire son éditeur.

"Et surtout, il faudrait davantage de  chair" avait-il ajouté, sans se douter que l'expression avait avait d...

Voir