Ce site est encore en développement. N’hésitez pas à nous faire savoir si vous rencontrez un bug. Merci de votre aide :)

#7

Retour à l'arbre

La gorge qui brûle, le nez qui pique, les yeux qui pleurent, je me mets en apnée jusqu’au rez de chaussée. Dès le matin, comme ça, sans vergogne, sans gêne, transformer l’ascenseur en magasin Sephora ça frise la psychose. Qu’est-ce qu’elle veut cacher la p’tite dame du 9ème sous ses litres de parfum et ses couches de maquillage ? Elle n’a même pas l’air de s’en rendre compte qu’elle s’est transformée en bombe olfactive. Alors, comme je suis tout de même poli, j’attends qu’elle soit sortie de l’ascenseur et même de l’immeuble pour cracher mes poumons et vider mes narines de toute cette fragrante agressivité.

Une fois sorti dans la rue, je sais, sans même la voir, qu’elle me précède de quelques pas car je demeure immergé dans son aura odorante, ce nuage qui l’entoure et la suis. Qui désormais m’entoure et me suis. Si seulement je fumais, je pourrais masquer ce parfum, son parfum avant qu’il ne devienne mien, avant qu’il ne m’imprègne et ne me transforme à mon tour en magasin Sephora. Avant qu’il ne me transforme en elle. 

A suivre

Vous connaissez un auteur talentueux ?

Inscrivez-vite son adresse email, nous lui enverrons une invitation pour qu’il découvre notre plateforme collaborative !