Ce site est encore en développement. N’hésitez pas à nous faire savoir si vous rencontrez un bug. Merci de votre aide :)

En route !

Retour à l'arbre

- Chloé ?

La jeune inconnue fronça les sourcils.

- Je vous demande pardon ?

Stanislas produit un effort surhumain pour conserver un ton badin, malgré l’irruption soudaine et quasi surnaturelle de son héroïne dans la conversation.

- En vous regardant attentivement, je me suis demandé si votre prénom ne pouvait pas être Chloé. J’ai pensé à haute voix, pardonnez-moi.

Il lâcha sa valise et la jeune femme avança vers l’extrémité du wagon sans dire un mot.

Monsieur Duchaussoy voyait s’éloigner son espoir de prolonger cette rencontre à vitesse grand V, lorsque, levant la tête pour attraper son bagage, il entendit :

-  Gaspard !

L’émotion le fit sursauter.

- Vous vous appelez Gaspard, et moi… c’est Chloé ! C’est aussi bien que Valmont et Merteuil, non ?

Le sourire qu’elle lui décocha s’imprima en lui comme s’il venait de renouer instantanément avec ses 20 ans. Chloé et Gaspard ! L’idée lui fit perdre la notion du temps. Gaspard et Chloé ! Un feu d’artifice éclatait sous sa boîte crânienne et dans sa poitrine.

Laissant sur place l’inhibition qui l’avait accompagné durant tout le trajet, il rejoignit sa Chloé et l’emporta dans une déambulation toute romanesque, citant Anna Karénine, Choderlos de Laclos, Aloysius Bertrand, et tous les auteurs qui lui avaient donné tant de plaisir, avec un à propos et une aisance qui la faisait rire et rire encore.

Sortant de la gare, après un passage éclair à la consigne où il évoqua Kafka, Ionesco et le Père Ubu, leur ballade les conduisit dans le quartier des cafés-théâtres. La foule des touristes offrait à Gaspard une audience vagabonde, il apostrophait là un couple italien en lune de miel avec une réplique de Goldoni, défiait ici un groupe de retraités, tout droit débarqués du Yorkshire, d’une tirade d’Othello, et distribuait du Molière et du Racine à qui voulait l’entendre.

Chloé, au son d’un violon sortant d’une échoppe, improvisait quelques pas de danse à la manière d’une gitane, plus loin un air d’accordéon la faisait ressembler à une titi, et elle tournoyait autour de Gaspard comme une fée clochette, lui faisant oublier son âge et sa jeunesse, enivrés l’un comme l’autre des univers fictionnels invoqués par leurs âmes sœurs.

Ils s’accoudèrent à un comptoir bruyant pour se rafraîchir, et dissertèrent durant des heures sur leurs palmarès d’œuvres et leur panthéon littéraire. L’un était impressionné par l’étendue insoupçonnée de la culture livresque de l’autre, tandis que la deuxième s’amusait des télescopages et des associations foisonnantes entre écrivains opérés par le premier.

Malgré toutes les précautions qu’ils employaient pour s’exprimer par l’entremise de leurs héros fictifs, imperceptiblement les deux inconnus se dévoilaient, se racontaient, et ce qui les rapprochait au premier chef, leur amour de la littérature, céda le pas pour quelque chose de plus personnel, de plus intime, qui expliquait leur penchant pour l’écrit, une forme d’inadaptation au monde qui les entourait, un décalage avec leurs contemporains, même les plus proches. Introversion ou nostalgie des temps anciens, peu leur importait. Ils s’étaient trouvés, et déjà ils ne pouvaient pas imaginer repartir chacun de leur côté.

Et ce qui, en temps normal, aurait créé une barrière presque insurmontable entre leurs deux univers, ajoutait du panache et de la fantaisie à leur couple, renforçait d’autant leur relation. Ensemble, juchés sur les épaules de leurs géants de papier, ils scrutaient le monde alentour avec une complicité hors du commun. Peu à peu, ce n’est plus seulement Chloé et Gaspard qui s’invitèrent dans leur réalité, mais Don Quichotte ! Sganarelle ! Eugénie Grandet ! le Capitaine Nemo !

Et lorsque la nuit recouvrit la capitale, les membres de cette troupe fantasque, mélange interlope d'anciens et de modernes, d'aristocrates et de fous, de latins et de germains, partirent tout naturellement à la recherche de leur chef, leur chef d’œuvre…

A suivre

Vous connaissez un auteur talentueux ?

Inscrivez-vite son adresse email, nous lui enverrons une invitation pour qu’il découvre notre plateforme collaborative !