Ce site est encore en développement. N’hésitez pas à nous faire savoir si vous rencontrez un bug. Merci de votre aide :)

L'inconnue du train

Retour à l'arbre

La petite semaine à Bouilly s’achevait et Stanislas Duchaussoy était tout revigoré. Etait-ce le séjour à la campagne qui le rendait si réjoui ? Etait-ce plutôt l’éloignement d’Anne-Thérèse ? Ou encore devait-il cet état d’esprit de bonheur à la fréquentation quotidienne de Chloé ? La lecture de La Cavale l’accompagnait chaque jour. Et chaque jour, il retrouvait l’air grisant que soufflait ce personnage de papier. La vitalité de la jeune femme émoustillait notre retraité en mal d’aventures. Elle n’en finissait de le surprendre au détour des pages du roman de Colombin. Quel auteur que ce Colombin, se disait-il parfois ! Où était-il allé dénicher tout cela ?

Il allait quitter Bouilly mais sa voiture hoqueta sur place, puis resta bêtement silencieuse. "Une histoire d’injection", grommela le dépanneur. Il fallait lui laisser le véhicule quelques jours. Qu’à cela ne tienne, Stan rentrerait sur Paris en train ! Cela changerait ses habitudes. Le dépanneur viendrait récupérer la voiture et le déposerait à la gare.

Dans le compartiment, il se laissa aller à la musique des rails, à la danse virevoltante du paysage à travers la vitre et à l’atmosphère polyphonique et ouatée des autres voyageurs. Une vraie berceuse ! Puis, il se replongea dans la lecture de La Cavale. Comme toujours, la magie de Chloé fit son effet. Il y avait en elle quelque chose d’une artiste de cirque, de la dompteuse de tigres riant aux grimaces acérées des fauves, de l’assistante du magicien qui n’a pas peur d’entrer dans une boite où elle sera découpée en deux voire en trois morceaux, de l’acrobate se laissant tomber au moins une fois dans le filet devant les « oh ! » du public. Bref, Stanislas retrouvait son âme d’enfant avec le personnage inventé par Colombin.

Après un arrêt dans une ville indéterminée, une jeune voyageuse s’installa devant lui. Elle se mit à lire, elle aussi. Et notre Stanislas ne put s’empêcher d’observer cette inconnue du train d’un œil distrait mais malicieux.

De longues jambes enfermées dans un jean, un corsage flottant et un visage à l’ovale de Modigliani où les yeux absents semblaient accaparés par la lecture de son livre. Voilà pour son apparence. Discrètement, Stan pencha plusieurs fois la tête ou fronça les sourcils et dilata ses pupilles pour essayer de deviner le titre, l’auteur ou quelques en-têtes de chapitres. Mais sans succès !

Un moment, la jeune inconnue fut dérangée par son portable. Mine de rien, Stanislas se concentra sur son livre mais il était tout ouïe. Que disait-elle ? Il entendit des bribes de conversation. Des expressions isolées : « Tant pis », « Comme tu veux ». Et la seule phrase qu’il réussit à reconstituer : « Si tu veux, on se sépare bons amis ». Ce fut tout. Il laissa vagabonder son imagination. Que pouvait être la vie de cette jeune inconnue ? Où vivait-elle ? Quel pouvait être son métier ? Il l’imaginait délaissée, abandonnée par un mari volage ou un compagnon goujat, mais prête à aborder une nouvelle vie avec entrain. Bref, il se prenait pour Colombin et effleurait le monde de la fiction. Cette inconnue allait bientôt rejoindre la Chloé de papier.

A force de penser à cette jeune muse, tout proche de lui, en chair et os, il sentait son malaise existentiel s’accroitre. Le pauvre Stanislas se sentait écartelé maintenant entre trois figures féminines, celle austère d’Anne Thérèse et ses ronflements nocturnes, la vigueur exotique de Chloé, enfin le visage de cette madone des sleepings devant lui ? D’un côté, le train-train (c'était le cas de le dire) avec Anne Thérèse, de l’autre la bousculade de la Chloé de papier, et maintenant la sensualité imaginaire de cette mystérieuse inconnue.

Stanislas Duchaussoy était sur le point de lui adresser la parole quand le train entra en gare de Montparnasse.

A suivre

Vous connaissez un auteur talentueux ?

Inscrivez-vite son adresse email, nous lui enverrons une invitation pour qu’il découvre notre plateforme collaborative !