Ce site est encore en développement. N’hésitez pas à nous faire savoir si vous rencontrez un bug. Merci de votre aide :)

Le plan

Retour à l'arbre

Aucune intention de finir comme elle, seule entourée de mes chats, je ne lui ressemblerai pas. Son parfum sur moi est comme un avertisseur de ce que je ne veux pas. Je ne veux pas finir isolée et me repaitre d’un passé glorieux mais oublié à part de moi et du mur de mon deux pièces où j’aurai affiché tous mes faits d’armes, mes coupures de presse et mes photos dédicacées. Je l’ai aperçu le sien l’autre jour quand je la suivais de nouveau dans l’escalier. Et quand la semaine dernière je me suis surprise à découper un article dans la revue professionnelle de la bibliothécaire qui indiquait ma promotion. Le ciseau en l’air, je me suis arrêtée, tétanisée. Je me transformais, je mutais en la petite vieille du 9ème.

Je devais mettre en place une stratégie, un plan pour reculer voir éradiquer l’inévitable. Chaque bouffée de son parfum était une piqure de rappel de mes bonnes intentions de ne pas sombrer dans l’aigre, le fourbe destin solitaire de ma voisine. Je l’ai googlée au début de nos rencontres sur le palier pour voir l’étendue de ma tâche et pour me donner une idée des étapes que je devrai respecter. Elle est à peine apparue en dessous de l’inévitable référencement d’Amazon pour des poêles et des casseroles d’une marque approchant de son nom de famille.

J’avais bien fouillé les archives de la bibliothèque Parmentier où je travaille mais elle était seulement référencée sur des documents que son mur m’avait déjà laissé entrevoir. J’allais devoir me rapprocher de la bête pour l’examiner, la scruter,  pour découvrir ce qui l’avait fait chutée. J’allais devoir surpasser l’aversion que j’avais développée à son endroit et tout particulièrement à son odeur pour aller plus loin dans ma quête du Saint Graal d’une vie réussie. Une bibliothécaire excelle dans l’examen, le classement des documents. Je devais être en possession de tous les éléments pour valider et  procéder à l’exécution de mon plan. Demain, donc, je mettrais mes narines en sourdine, mon aversion à mon cou et j’irai lui parler inopinément dans la descente de nos escaliers. Ma chasse avait commencé.

A suivre

Vous connaissez un auteur talentueux ?

Inscrivez-vite son adresse email, nous lui enverrons une invitation pour qu’il découvre notre plateforme collaborative !